Les aventures de round-up.
Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome, Villequier ex-France, province coloniale en cours de dépeçage de l'Empire ex-mondial israélo-US, nécrogène, en voie de dislocation
rapide, le 8 septembre 2019.

http://www.aredam.net/les-aventures-de-round-up.html


 

Dessin de Michiyo Yamashita de couverture du livre :
La Révolte des taipings (1851-1864), de Jacques Reclus, éditions l'Insomniaque, 2008.
Œuvre
cinématographie : Sleepwalk, Sara Driver, 1986.



Round-up est un personnage allégorique, imaginaire, du quotidien, qui illustre parfaitement ce que doit combattre la minorité vertueuse. Il ne s'inspire d'aucun personnage réel.

Quelqu'un qui l'a bien connu et de plus dans son enfance le décrit comme inculte, qui ne lit jamais, et dès le plus jeune âge, tramant des complots, divisant les familles pour arriver à ses fins, trahissant sans vergogne, cela dans l'unique but de monter lui l'échelle sociale. Cette personne qui le connaît bien le définit comme un tueur. On ne croirait pas à le voir, car il sourit à tout le monde. Des années après il en a toujours peur.

Il l'a surnommé round-up, c'est le titre que j'ai choisi pour cette série, qui sera une sorte de chronique, du nom de cet herbicide qui détruit tout autour de lui, pour ne laisser pousser que des plantes stériles (les semences Terminator).

Il sert le régime et round-up est un cas caricatural à décrire, tant il est la quintessence des caractères considérés comme positifs par le régime.

Cette chronique sera accessible sous les intitulés round-up-1, 2, 3 et suivants, soit précisément :

http://www.aredam.net/round-up-1.html pour la première à venir.

Cette page sera le sommaire de cette chronique, chaque nouvelle chronique sera datée. Et sa date annoncée à côté du lien.