Michel Dakar

Paris, le 7 novembre 2005

 

LRAR n° 0656 4284 8FR
Pli sans enveloppe.

 

M. le ministre de l'intérieur,
Nicolas Sarkozy.

 

Monsieur le ministre,

 

Les informations que me donnent régulièrement des personnes qui habitent en banlieue de Paris, dans les « cités », indiquent que la police qui est sous vos ordres, s'y comporte de façon délibérément et constamment provocatrice, depuis cet été, d'une manière jamais constatée jusqu'alors. Des cas d'humiliation d'enfants par des policiers lourdement armés de mitraillettes m'ont été rapporté. De même, ces témoignages font état de manière concomitante, de l'absence de poursuites de la part de la police, envers les fauteurs de troubles qui rendent la vie difficile aux habitants de ces cités.

 

Il paraît difficile au regard de vos déclarations provocatrices perpétuelles (dont nettoyage au Karcher des cités, mépris et criminalisation des trois jeunes qui sont morts brûlés ou grièvement blessé en fuyant un contrôle de votre police ), ainsi qu'au regard de la provocation policière consistant en un jet de grenade dans une salle de prière et aux insultes des policiers adressées aux femmes à la sortie de cette salle (sales putes ), de ne pas conclure que vous poussez les populations des cités à la révolte, en les excédant par vos provocations policières quotidiennes.

 

Votre but à l'instar de ceux qui ont organisé les attentats du 11 septembre 2001 aux USA, et ultérieurs d'Espagne et de Londres, est de forcer l'engagement dans la guerre au Proche-Orient, des USA, et maintenant de l'Europe, cela au profit de la mouvance sioniste et de celle la plus réactionnaire et extrémiste du capitalisme occidental.

 

Votre but est très clairement de diviser la population occidentale, en excitant la haine envers sa partie musulmane. Vous fabriquez le racisme et la violence raciale.

 

L'appel à l'intervention de l'armée, par un syndicat de policiers soi-disant « chrétiens », avec lequel d'évidence vous manoeuvrez, augure de la suite que vous donnerez à cet état de crise que vous suscitez, soit l'état d'urgence, l'interdiction des libertés politiques, et une dictature militaire.

 

Le sionisme, et la frange la plus extrémiste du capitalisme occidental ne trouvent plus comme issue pour maintenir leur prédominance, que cette solution extrême.

 

Il devient très clair que le sionisme est la forme actuelle du fascisme, et que ce qui se produit en ce moment est la copie de la montée du nazisme en Allemagne, nazisme qui était porté par le grand capital allemand, européen et américain.

 

Cela porte à la lumière la véritable nature du sionisme et de l'Etat d'Israël, lequel n'est guère autre qu'une banale dictature fasciste, et ce que sont les sionistes, dont vous êtes, soit de simples néo fascistes.

 

Je vous prie de recevoir, Monsieur le ministre, l'expression de mes salutations distinguées.

 

M. DAKAR

 

Document rendu public, le 7/11/2005, http:// www. aredam.net/sarkozy-dictature-fasciste.html