Michel Dakar

 

Paris, le 14 février 2006

 

 

LRAR n° 1925 4896 9FR

 

 

 

M. le Procureur de la République à Paris,

Jean-Claude Marin

Palais de justice T.G.I.

4, Boulevard du Palais 75001 Paris

 

 

 

 

Objet : plainte pour appel public à l'assassinat à mon encontre.

 

 

 

Monsieur,

 

 

Je porte plainte auprès de vous, pour un appel public à l'assassinat contre moi-même, appel public dont je viens de prendre connaissance, publié sur le site Internet stcom.net, selon l'indication portée sur ce site le 2 janvier 2006 à 17 h 04, cet appel à l'assassinat aurait été lu par 608 personnes, selon l'indication portée sur ce site, ce jour.

 

Le lien internet de cet appel public à l'assassinat est le suivant :

 

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=1868

 

Cet appel apparaît au cur de l'article intitulé : « Sarkozy, le trublion notoire fans (sic) le collimateur des renseignements généraux », appel dont voici la copie :

 

1/14

 

« Même le « michel dakar le RG provocateur et ingrat » qui semblerait bosser sans grande conviction pour les RG a été surpris de la tournure des événements de MAI 68 Bis et doit indubitablement mesurer les conséquences et surtout les servitudes de ce métier à risque lorsqu'on a toujours en mémoire les deux agents de la DST  liquidés physiquement par le révolutionnaire CARLOS. D'ailleurs on comprend très mal que les RG se soit doté et encombré d'un tel élément peu recommandable qui n'a jamais fait ses preuves, qui n'a pas la vocation et qui a l'air de se prendre pour un Rambo sans grande envergure vu les tares énormes et les failles perceptibles au niveau de sa personnalité qui se dédouble et sa déficience intellectuelle. »

 

Le style de cet écrit est exactement similaire à celui d'une personne nommée ........., demeurant à Nice, .................................. Cette personne intervient sous pseudonyme sur le site stcom.net, et a plusieurs fois écrit, avec l'accord de la direction de ce site, et dans ce style, que j'étais un agent des Renseignements généraux.

 

A ma connaissance, celui qui assure la direction effective du site stcom.net, est .................., demeurant à Argenteuil (95).

 

Il n'est pas un doute pour moi que derrière sa façade de site dédié aux musulmans, le site stcom.net n'est qu'une émanation d'un service policier, et que son rôle est la provocation à la violence, violence qui justifie en retour l'usage de la violence à l'encontre des musulmans.

 

Cela est devenu parfaitement clair grâce à un article paru le 11 février 2006 à 18 h 25, selon l'indication portée sur ce site, article relativement anodin, reproduit du magazine Counter Punch, traitant d'un affaire d'espionnage aux USA, mais dont un exergue sans aucun rapport avec l'article a été rajouté, exergue dont voici la copie :

 

"Lorsque viendra la fin de l'entité sioniste, cela ne prendra que quelques secondes, volant plus rapidement que des balles de fusils, les missiles thermonucléaires, tires depuis des endroits tenus secrets au Moyen Orient approcheront de Tel Aviv, Haïfa et toutes les grandes villes sionistes, à trois fois la vitesse du son, explosant dans un flash blanc aveuglant de 250 kilotonnes, conçus pour transformer instantanément, tout végétal, minéral et animal en chaleur et lumière ..."

 

Cet article est consultable sur le site stcom.net, par le lien suivant :

 

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=1928

 

2/14

 

Il est en effet très clair que cet exergue est un appel public à l'extermination de toute la population vivant en Palestine/Israël. Cet article prétend que des armes nucléaires sont possédées par des Etats arabes au Proche-Orient, et que ces Etats arabes attendent le moment adéquat pour s'en servir et annihiler tout ce qui existe en Palestine/Israël. La menace atomique est l'argument utilisé par les américano-sionistes, pour légitimer leurs guerres coloniales au Proche-Orient.

 

En conclusion :

 

J'ai tout à fait conscience que je porte plainte auprès de vous, contre ceux qui ne sont que des agents très subalternes des services de maintien de l'ordre, et de manipulation, étatique.

 

Toutefois, je ne peux rester passif face à la publication d'un appel public à mon assassinat, de même, et d'une façon encore plus sensible, je ne peux rester passif face à l'expression d'un appel à l'extermination entière de toutes les formes de la vie, dans une région du monde.

 

Je vous informe que je refuserai tout contact avec la police déléguée par vous-même pour traiter de cette affaire.

 

Je vous prie de recevoir, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

 

M. DAKAR

 

Pièces jointes :

 

Copie du site internet stcom.net, des articles référencés

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=1868

(cinq feuillets dactylographiés au recto)

 

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=1928

(six feuillets dactylographiés au recto)

 

L'ensemble des pièces annexées est numérotée de 4/14 à 14/14

 

3/14

 

 

 

Voir à ce sujet le fichier suivant, sur le site aredam.net :

12 février 2006,

Le site internet stcom.net se présente comme défendant la cause des musulmans.
Que cache ce qui n'est d'évidence qu'une façade.
Voici deux incitations à l'assassinat (l'un de masse, l'autre individuel), trouvées sur le site stcom.net.
1 - Article publié le 11 février 2006 :
L'introduction de cet article recèle une menace explicite de génocide des israéliens, et insinue qu'il existerait des armes nucléaires cachées dans des pays arabes, ce qui est l'argument des américano-sionistes pour justifier leur guerre dans les pays du proche-Orient :
Lire la suite.