Une histoire de courriers électroniques, dits en novlangue, e-mails :
les Justes (trop court).

B. M. est un anthropologue sociale privé. Un écrivain critique de l'ordre des choses (Les choses c'est nous) .

B.M. met noir sur blanc les réalités palpables (des choses) que chacun a devant les yeux. Autant dire qu'il dérange. Il n'est pas aimé des professionnels de l'imaginaire. (Curés, Politiques, Enseignants )

Il communique aux instances patronales, aux instances associatives de la société civile, aux instances étatiques locales et diplomatiques étrangères.

Les réponses sont croustillantes.
Mais voilà ! Le contenu des messages e-mail est couvert par le secret de la correspondance. Sous notre régime de "liberté de communiquer", il est interdit de diffuser le contenu croustillant des réponses de ces Instances honorablement asservies au totalitarisme du fric.

Des justiciers s'appliquent à faire respecter l'ordre.
Des Justes d'entre les Justes, (Des Zéros) protégent les Instances honnêtes et dirigeantes de ce monde des choses dans lequel nous avons les pieds (Non pas la tête) . Ils piratent les boîtes e-mail.

A partir des boîtes ainsi piratées, utilisant l'identité des détenteurs de ces boîtes, ils envoient des messages sympathiques, dignes de Justes d'entre les Justes.

La loi n'interdisant pas la diffusion des messages d'anonymes sous le nom d'autrui, le site aredam.net diffuse donc ces messages des Justes d'entre les Justes.

Toutefois, pour respecter de la volonté des Justes d'entre les Justes, si le, ou les auteurs, de ces messages justes se dévoilent, la direction du site aredam.net a la possibilité d'étudier la modification du fichier. ===========

En première partie, les deux messages des Justes d'entre les Justes.

En deuxième partie de ce fichier, l'un des textes diffusés par B. M.

1 Un Juste d'entre les Justes en pleine action:

De :  B. M.<XXXXX.XXX@hotmail.fr>
Envoyé :  mercredi 28 décembre 2005 14:33:29
À :  XXXXX.XXX@hotmail.fr, XXXXX.XXX@hotmail.fr, XXXX.XXX@hotmail.fr, XXXXX.XXXX@hotmail.fr, XXXXX.XXXX@hotmail.fr, XXXX.XXX@hotmail.fr, XXXX.XXX@hotmail.fr, XXXX.XXX@hotmail.fr, XXXX.XXXX@hotmail.fr, XXX.XXX@hotmail.fr, XXXX.XXX@hotmail.fr
Objet :  MOTS DE PASSE EMAIL POUR HOTMAIL
Voici les mots de passe pour tes différents de compte hotmail : "XXX.XX" (sans les guillemets)

A la question "quel est ton plat préféré ?", il faut répondre "XXXX" ou "XXXX".

Si je te les donne, c'est parce que c'est Noël et parceque je pense aussi que tu as compris combien tu pouvais faire chier le monde avec tes mails stupides et non constructifs.

Je me suis permis de supprimer tes contacts des fois que...

Maintenant sois sage et arrête un peu de délirer.

 

Commentaire n° 1 de B. M. :

Le flicage des adresses électroniques

Ils sont plusieurs. Ils se promènent librement dans les adresses électroniques des autres . Ils y effectuent des opérations à l'insu des détenteurs légaux. Ils se présentent comme des grands protecteurs de ces «  associatifs humanitaires de salons  ». Humanitaires de salons qui exigent de ne recevoir que des courriers agréables.
(Si c'est pour proposer de l'argent, c'est bon ! Pour le reste, allez vous faire foutre !)

Flicage des adresses électroniques (encore et toujours) .

Allez ! Pour la bonne bouche ! C'est le « sale antisémite » qui régale.

De: "XXXX XXXXX " <XXXXX.XXXX@hotmail.fr>  
À: XXXX.XXXX@yahoo.fr
Objet:

Toujours envie de faire chier le monde sal e antisémite?

Date: Wed, 04 Jan 2006 13:36:01 +0000

Tu es vraiment pathétique

 

Commentaire n° 2 de B. M. :

Pathétique, peut-être ! Mais, je ne patauge pas dans ce qui dégouline de l'entre deux fesses. Sale curé fasciste ! ===========

 

2 - Texte de B. M., (Pour exemple) :

Qu'elle soit cérébrale ou matérielle,
la misère est le fondement de la société de l'argent !
(Le malade, l'industrie première.)


TOUT LE MONDE IL EST BEAU !

TOUT LE MONDE IL EST MALADE. Le 12 01 2006

La question de la dette publique
Ce qui est une dette pour les uns, est un capital pour les autres.
La question pourrait être posée à l'émission : « Qui veut gagner des milliards ? » À combien la dette publique française s'élève-t-elle ? 1 117 milliards d'euros ?
1 500 milliards d'euros ? Ou plus de 2 000 milliards d'euros ?

Le rapport Pébereau, présenté à la presse le 14 décembre, fait état des trois chiffres.
Le premier 1 100 milliards correspond à la dette « officielle » affichée par la comptabilité nationale, sur laquelle la France paye des intérêts considérables :
45 milliards d'euros par an, soit la presque intégralité des recettes de l'impôt sur le revenu.

Les deuxième et troisième chiffres 1 500 ou 2 000  milliards   sont obtenus en additionnant, à ces 1 117 milliards, les « autres engagements de l'Etat » et notamment la retraite des fonctionnaires, dont le montant varie du simple au double selon le mode de calcul retenu. Retenons donc cette fourchette de 1 500 à 2 000 milliards d'euros pour évaluer ce que devront payer en définitive les générations futures. À cette aune, chaque Français, nouveaux-nés compris, supporte une traite sur l'avenir de 24 000 à 32 000 euros !

Pour briser cette logique d'endettement exponentiel, le rapport souligne la pressante nécessité de remettre en ordre nos finances en 5 ans, en cessant de considérer la dépense publique comme la panacée à tous les problèmes et l'endettement comme une ressource à part entière. Il préconise au contraire de stabiliser les dépenses en euros courants, de réduire « au maximum » les effectifs de la fonction publique et de réorganiser nos administrations pour rétablir l'équilibre budgétaire. Reste qu'il faudrait, pour cela, modifier radicalement « nos pratiques politiques et collectives ».

Mais nos gouvernants en auront-ils le courage, avant l'élection présidentielle de 2007 ?
Il est permis d'en douter à considérer le budget 2006, caractérisé par un déficit plus important qu'en 2005 et par le remplacement de la presque totalité des fonctionnaires qui partent à la retraite. LA LETTRE DES CONTRIBUABLES ASSOCIES =========== ELLE EST BELLE ! L'EUROPE ! Moralistes par devant, sans scrupules par derrière, les curés vivent de la misère qu'ils produisent. Ils se régalent des malades qu'ils fabriquent. Ils assurent leur pouvoir sur les désordres qu'ils organisent. Leurs outils : «  la Provocation et l'Incitation ! »

Les Égyptiens ont élevé des pyramides. Les américains sont allé sur la lune. Les Européens croient que les Américains sont allé sur la lune. Et, construisent l'Europe en empilant, les uns sur les autres, les cerveaux morts nourris à la croyance et n'obéissants qu'à un dieu imaginaire. (Les cerveaux morts asservis aux curés.)

C'est tout pour aujourd'hui.