C omité de S outien à J oss R ovélas C ontre la N égrophobie

Pourquoi la négrophobie ?

(Communiqué n° 3, le 20 août 2005)

 

1. Les faits  :

L'Union des Patrons Juifs de France publie le 8 janvier 2004 un communiqué menaçant le public de Dieudonné, qualifié d'«  apprenti-sorcier dont les propos sont susceptibles de concourir à l'embrasement des banlieues  » et annonçant que « l'infranchissable ayant été dépassé, ses spectacles peuvent constituer une atteinte à l'ordre public  » !!!

 

Le 5 février 2004, à Lyon, des extrémistes juifs agressent et blessent plusieurs personnes en lançant des grenades à l'acide lors d'un spectacle de Dieudonné, créant ainsi le prétexte qui permettra de faire annuler ensuite une partie de ses contrats : «  l'atteinte à l'ordre public  ».

 

Parallèlement, l es agressions relevant de la négrophobie se multiplient  ; l'Association AFRICAMAAT est victime de cambriolages (vol et destruction de preuves sur l'origine des criminels responsables du génocide multiséculaire contre l'afrique et les Africains) et l'un de ses membres, chercheur émérite, réchappe de justesse à un attentat.

 

La discrimination à l'emploi et au logement, ainsi que les violences policières, continuent d'augmenter. Le Ministère de l'intérieur recense 8 agressions graves relevant de la discrimination contre les Noirs en 2004. Mais dans les conditions de précarité croissante des habitants de « zones sensibles », où toutes les tensions s'aggravent, ces phénomènes visent également les Arabes. Pourtant, ces violences condamnables ne sont pas imputables à un antinégrisme populaire constamment démenti par les enquêtes d'opinion. Au contraire, l'admiration pour les vedettes noires, dans les sports et les arts, ou pour les héros et martyrs noirs, dépasse toutes les catégories ethniques.

 

Le Ministère de l'Intérieur ne signale AUCUNE agression commise par des Noirs relevant de la discrimination, alors que tous les autres groupes ethniques en commettent ; en 2004, 7 agressions par des "jeunes ultrasionistes" ou "appartenant à la communauté juive", ou "israélites" sont recensées et qualifiées de graves...

 

2. L'imposture : Des agressions racistes IMAGINAIRES imputées à des Noirs sont relayées et amplifiées par les médias, et l'imposture redouble avec le soutien de représentants éminents de la caste intellectuelle et de la classe politique.

 

L'affaire du RER D, du 9 juillet 2004, a fourni la maquette de la négrophobie que certains veulent provoquer et généraliser :

•  1 jeune fille française blanche, fragile psychologiquement, et non juive, a besoin d'argent.

•  Pour régler son problème, et obtenir un prêt de sa banque, elle calcule qu'elle doit se « vendre » comme victime d'une agression relevant de l'antisémitisme

•  Elle invente un agresseur collectif : des Noirs et Arabes de banlieue .

•  Les médias et responsables politiques la suivent COMME UN SEUL HOMME DANS SON DELIRE malgré l'analyse de la police, tout de suite sceptique.

•  Suite à la manifestation lycéenne du 8 mars, des personnalités se reconnaissant dans le sionisme de gauche lancent une pétition qui relève du même schéma, appelant « David Kader et Sébastien » à se mobiliser contre des Noirs de banlieue racistes imaginaires.

•  M. Finkielkraut, qui voit des antisémites partout, mais spécialement parmi les Noirs, s'évertue à réveiller l'antinégrisme colonialiste dans les tribunes culturelles et/ou sionistes où il est invité : il insulte impunément les Martiniquais en les traitant d'assistés. Il donne une dimension mondiale à sa négrophobie en invoquant comme spectre à abattre l'organisation des musulmans noirs étatsunienne, Nation of Islam, et son président, Louis Farrakhan encore une fois diabolisé.

•  En mai, 3 individus agressent Dieudonné en Martinique. C'est l'entourage martiniquais de Dieudonné qui révèle qu'il s'agit de Franco-israéliens. Les médias se gardent bien de préciser ce détail pourtant important.

•  Le 6 juillet, Joss Rovélas, militant syndical et descendant d' Africains est convoqué par son employeur pour un conseil de discipline le 20 juillet 2005 alors qu'il est en congé annuels. La Poste prévoit de le priver de salaire pendant 3 mois, pour la diffusion d'un tract dénonçant les nouvelles impostures succédant à la manifestation lycéenne du 8 mars.

 

La recette magique qu'on veut nous resservir à chaque occasion est :

AFRICAINS ET DESCENDANTS D'AFRICAINS = SAUVAGES = ANTISEMITES !

 

3. Notre analyse  :

En août et septembre 2001, à la conférence Mondiale de l'ONU contre le racisme, organisée à Durban (Afrique du Sud), les ONG africaines ont dénoncé Israël et le sionisme comme pratiquant un racisme d'Etat similaire à celui pratiqué durant des décennies en Afrique du Sud..

En septembre 2001, les Etats-Unis tentent de retourner leur image de principal support du racisme anti-arabe en suscitant la compassion, à la faveur d'attentats spectaculaires. Depuis lors, des attentats visant des foules se multiplient dans des pays où les services de sécurité sont comme les Etats-Unis, susceptibles d'infiltrations par les services secrets israéliens : Espagne, Egypte, Angleterre. Ils s'assortissent de campagnes infructueuses pour mobiliser les populations en faveur des guerres impérialistes menées pour « remodeler le Proche-Orient ». L'Europe des peuples résiste chaque jour un peu plus au rôle de valets et chair à canon que les intérêts USraéliens veulent lui faire jouer à l'échelle planétaire. La pression des gouvernements européens et la solidarité populaire avec la Palestine contraint Israël à effectuer un retrait symbolique de la bande de Gaza. La résistance arabe découvre que la société israélienne fonctionne selon le principe de l'apartheid en Afrique du sud, qui était soutenu par Israël, mais qui a été vaincu par la résistance noire et la solidarité internationale.

Il est logique que des sionistes tentent PAR TOUS LES MOYENS de marginaliser et/ou criminaliser toute réflexion issue du monde AFRICAIN, parce que notre analyse est la plus profonde. En effet, LA RESISTANCE POPULAIRE TRANS-NATIONALE ET TRANS-ETHNIQUE EST EN MARCHE.

 

Un militant syndical et associatif Descendant d'Africains dans le collimateur :

Nous avons compris la manúuvre !

 

Nous appelons tous ceux et toutes celles épris véritablement

de défense de "tous les droits humains pour tous les humains"

à venir nombreuses et nombreux manifester devant :

 

La Direction de La Poste de la DOTC Paris Sud

6 rue François Bonvin Paris 15 e

(métro : Ségur ou Cambronne)

le mercredi 24 août 2005 dès 8h 30.

 

Agissez à distance en interpellant les responsables de La Poste pour dénoncer cette machination négrophobe par des fax incessants :

Directeur Général de La Poste, DRH et Relations Sociales fax : 01 55 44 01 22 mail : georges.lefebvre@laposte.fr

Directeur Général Délé.Groupe, Directeur du Courrier, fax : 01 55 44 06 43 mail : raymond.redding@laposte.fr

Directeur Général Délé.Groupe, Direc.Général La Poste G.P, fax : 01 55 44 06 37 mail : christian.kozar@laposte.fr

Directeur de la DOTC Paris Sud fax 01 44 49 18 18 et 01 44 49 18 19

Solidarité financière pour aller jusqu'au bout

Nous avons besoin de la solidarité collective pour gagner dans tous les cas de figure de cette affaire. Un compte a été ouvert pour couvrir les frais actuels et futurs d'avocat merci d'y répondre favorablement : CCP PAR 51 625 53 B

 

C omité de S outien à J oss R ovélas C ontre la N égrophobie

«comsoutjossrovelas@hotmail.fr»